Le corps malade

Olivier Perru
Collections : , ISBN : N/A  

A travers l’histoire de la pensée occidentale, grandes ont été les vicissitudes du corps malade : Platon excluait pratiquement les malades de sa République, et la maladie a été considérée comme contre nature jusqu’au XVIe siècle. S’intégrant ensuite peu à peu comme réalité de la condition humaine, la maladie est associée de nos jours à la médicalisation de l’existence et aux perspectives de prolongations de la durée de la vie. La fêlure existe pourtant en chaque être humain, et quel que soit l’état de santé ou de pathologie, l’être humain a toujours les moyens, même réduits, d’assumer son corps et de donner un sens à sa vie.

 

N.B. Les frais de port ne s’appliquent pas sur les livres numériques.

Sommaire du livre

Introduction

Corps, maladie et médecine dans l’Antiquité

Le Moyen-Age, la maladie et la santé du corps

Le statut du corps et de la maladie entre mécanisme et vitalisme.

Une approche physiologique du corps et de la maladie

Georges Canguilhem

Après Canguilhem, la maladie, partie intégrante du corps individuel et social

Mort et résurrection

Conclusion

Bibliographie en français

 

  • Un sujet universel retracé à travers l’Histoire spécifiquement occidentale
  • Un travail de recherche approfondi avec de nombreuses citations pour se plonger dans la pensée des philosophes et médecins

 

Olivier Perru est Professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et à Domuni Universitas, après avoir enseigné à la Faculté de Philosophie de l’Université catholique de Lyon

Information complémentaire

Auteur(s)

Collection

Format

, ,

ISBN

Nombre de pages

328

Date de parution

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Le corps malade”