La Reconnaissance. Réparer les blessures

Augustin Wiliwoli
Collections : , , ISBN : 978-2-36648-099--3  

9,99 16,90 

Augustin Wiliwoli s’attache ici à lire les théories de la reconnaissance de plusieurs philosophes contemporains, de J.-M. Ferry à A. Honneth, en passant par P. Ricoeur et M. Hénaff, qui ont pensé la reconnaissance comme reconstruction sociale, redistribution des biens socio-économiques ou échanges symboliques de dons. Inscrite dans l’affirmation identitaire des individus et des communautés, la reconnaissance s’affirme comme ce maillon fondamental qui relie les individus entre eux. Porteuse de réconciliation après des traumatismes collectifs (guerres, tortures, crimes contre l’humanité), mais aussi dans la réparation de conflits sociaux, la notion de reconnaissance rejoint aujourd’hui celle de la justice sociale.

N.B. Les frais de port ne s’appliquent pas sur les livres numériques.


Duo numérique et papier

1690 €


 

Édition numérique

999 €


 

Édition papier

1490 €


 

Sommaire du livre

Introduction
Préface. De l’impossibilité de reconnaître, et pourtant…
1. La reconstruction comme éthique de la réconciliation : J. M. Ferry
2. Les facteurs de la reconnaissance mutuelle : A. Honneth et N. Fraser
3. La reconnaissance comme échange de don : M. Hénaff et P. Ricoeur
Bibliographie et sitographie sélectives

 

« La reconnaissance s’affirme comme ce maillon fondamental qui relie les individus entre eux .»  

Augustin Wiliwoli Sibiloni o.p (né en 1977) est dominicain de RDC. Il est professeur de philosophie à Domuni Universitas et il est le doyen de la Faculté de Philosophie.

Information complémentaire

Auteur(s)

Collection

,

Format

, ,

ISBN

Nombre de pages

152

Date de parution

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “La Reconnaissance. Réparer les blessures”