Le coq de Saint Pierre, l’ânon des Rameaux, la brebis perdue… Françoise Dubost a souhaité donner la parole aux personnages les plus muets des évangiles pour aider les enfants à aborder les grands thèmes de l’Écriture. Formée en théologie et riche d’une longue expérience de catéchiste, elle nous détaille la genèse de son « Évangile des Animaux », publié chez Domuni Press.

francoise-dubost-auteurPourquoi et comment avez-vous imaginé un « évangile des Animaux » ?

Les animaux sont « très parlants » pour les enfants, mais ils ne parlent pas. J’ai voulu donner la parole à des créatures qui ne l’ont pas, et qui pourtant ont des choses à dire. « Enfant » vient du latin « infans », celui qui ne parle pas. Les enfants sont donc très prêts à comprendre les animaux qu’ils affectionnent particulièrement. Comment : Dans la Bible il y a de nombreux animaux auxquels il arrive des choses passionnantes. Je me sers de ces animaux « connus » pour reprendre les thèmes qui me paraissent importants pour la vie spirituelle : par exemple avec la brebis perdue j’essaie de montrer l’idée du repentir, l’envie d’être sauvé ; l’ânon des rameaux me permet de parler de la patience, et du choix, avec un âne qui n’a jamais porté personne mais qui, finalement, choisira de suivre le roi du monde ! Je me sers également du serpent de la Genèse, pour parler de la Vérité, du mensonge et de la peur… L’accueil et l’exclusion avec le cochon, etc…

Comment s’articule votre livre ?

Chaque histoire concerne un animal de la Bible, et illustre un thème, qui me semble important comme il est dit plus haut… De plus, les grands moments de la vie de Jésus sont abordés, de près ou de loin : l’attente, la veille, avec « La Chouette et le Chameau » la naissance, et la montée à Jérusalem, la passion, et le cheminement vers la résurrection avec Archibald, le coq de st Pierre. Le Baptême, avec « Le Poisson de Théophile », Etc. Les histoires sont illustrées par mon mari. Les enfants peuvent s’ils le souhaitent colorier ces dessins et ainsi s’approprier leur livre.

A qui votre livre s’adresse-t-il ?

Je pense que ce livre est pour les enfants à partir de 7, 8 ans. S’il parait trop difficile, alors, les parents, grands-parents, catéchistes, sont tout à fait indiqués pour aider les enfants à réfléchir sur ces histoires, et les aider en particulier à voir l’impact de ces contes sur leur vie. Car le vrai intérêt de ces petites histoires est de faire prendre conscience aux enfants de l’importance d’être acteur de leur vie et d’essayer de voir comment réagir face aux problèmes que vivent les animaux, qui sont souvent des situations auxquels les enfants eux-mêmes sont confrontés. Je pense notamment au «cochon », et à l’exclusion etc.

levangile-des-animaux-dubost-couv levangile-des-animaux-dubost-4e

Se procurer le livre