Au gré des circonstances historiques, théologie, science et astrologie se sont opposées. A partir du XIIe siècle, l’astrologie naturelle connaît une période faste, car elle contrecarre l’astrologie superstitieuse, qui présente des accointances avec les pratiques magiques et prophétiques. Denis Labouré revient dans cet ouvrage sur la pensée du cardinal Pierre d’Ailly (1350-1420), qui rédigea un texte passionnant, pour la première fois traduit en français ici, traitant de l’influence des grands cycles planétaires sur le cours des événements bibliques et humains. Pierre d'Ailly établit ainsi l’astrologie comme une « théologie naturelle » permettant de valider la chronologie de l’histoire religieuse. Denis Labouré nous raconte à travers un voyage historique captivant comment l’astrologie peut devenir cet espace inédit, où science et théologie renouent un dialogue fructueux. N.B. Les frais de port ne s’appliquent pas sur les livres numériques.