Les grands auteurs du cinéma sont comme des passeurs vers les profondeurs de l’être. Joseph Marty introduit à la communion avec ces créateurs qui mettent en scène les grands symboles de l’être et les profondeurs de l’humain. Le “grand et beau cinéma” n’est pas seulement un art de la “représentation” mais une démarche d’initiation. Il ne s’agit pas d’être un “voyeur” mais un “voyant” au sens du prophète qui fait oeuvre de lumière et de vie.