Lara Loye enseigne à Domuni. Elle est l’auteur de « Fraternités », publié en septembre chez Domuni Press. Un livre « au carrefour entre histoire, philosophie et théologie », selon ses propres mots. Entretien.

lara-loye-webComment en êtes-vous venue à travailler sur le thème de la fraternité ?

J’avais en moi cette idée d’un thème qui interrogerait à la fois les religions, surtout le christianisme, et l’espace public, la philosophie politique. Ça m’intéressait d’interroger un concept hybride. Avec la fraternité on est très vite dans un fondement qui peut être religieux, le terme de « fraternité » est d’ailleurs très présent dans les évangiles, le judaïsme et l’islam. Et en même temps, il est dans la devise française, il a cet aspect plus politique. Il y a dans la fraternité des concepts affectifs, émotionnels, la question du lien humain et quelque chose qui lui échappe. Plus qu’un contrat, la fraternité est selon moi quelque chose qui nous unit de manière inaliénable. On parle d’un père commun dans le christianisme, le judaïsme mais aussi l’hindouisme.

Comment s’articule votre livre ? Comment est-il pensé ?

Je pose d’abord des jalons sur la définition de la fraternité, ses racines anthropologiques, sur la volonté de devenir frères. J’explore ce concept de « fraternités ». Ce travail part de différents champs : familial, religieux, politique… Cette même tension entre danger de fratricide. Je montre que ça ne va pas de soi.

Ensuite, je montre qu’il y a différentes manières de la construire. Souvent on se rassemble parce qu’on se ressemble. Je mentionne les totalitarismes religieux. Quand on tombe dans une fraternité, il y a parfois un risque d’égalitarisme par le bas.

En troisième partie, je pose la question de ce que pourrait être une fraternité de l’Autre ? Une fraternité fondée sur une manière autre de penser le lien social qui puisse faire subsister l’altérité : rassembler en se ressemblant mais en faisant subsister la différence. Pour les questions théologiques, j’utilise beaucoup la pensée de Lévinas, comme un fil rouge, pour prouver la fraternité de l’Autre avec les autres humains.

A qui votre livre s’adresse-t-il ?

Je crois être lisible par tous, c’est écrit de manière simple, j’ai fait cet effort de vouloir être lisible. J’ai d’ailleurs fait lire mon livre par des non-chrétiens pour être sûre de m’adresser à tous. Les derniers chapitres montrent un fondement mystique. Je me sens au carrefour de plusieurs traditions, de vie, d’expérience. Dans ma propre histoire, je suis déjà au carrefour de plusieurs pensées. J’avais un désir de rassembler ces éléments pour les faire s’entendre et s’écouter. Les renvoyer dos à dos pour trouver une voie, pour un fonder une nouvelle fraternité. Je ne voulais pas juste la penser mais aussi l’inscrire dans une réalité.

Domuni_Fraternité_Lara Loye_Def_18082017.indd Domuni_Fraternité_Lara Loye_Def_18082017.indd

Se procurer le livre